Bodybuilding Montréal

Le site de référence sur le bodybuilding au Québec

La nutrition d’un athlète

Un athlète doit faire attention à ce qu’il mange et ce qu’il boit. Si votre but est de fabriquer du muscle tout en perdant votre graisse superflus il faut bien vous dire que la nourriture poubelle du style « cheese burger ou autre est à bannir de votre régime, car la qualité des nutriments que vous ingurgiterez jouent un rôle majeur sur le physique que l’on se bâtit.

 

La solution efficace consiste à prendre de petits repas fréquents (tous les trois heures) au lieu de repas copieux qui ne vous apporterons que de la graisse. Si vous n’avez pas le temps de prendre des aliments solides, une collation de protéines accompagnée de suppléments vitaminiques fera l’affaire. De cette manière vos muscles ont un apport continuel de nutriments. Vous comprenez maintenant pourquoi certaines personnes sont obèses en ne faisant que deux repas par jour !

 

La règle alimentaire de base en musculation est de s’assurer une ration suffisante de protéines, (deux à trois grammes par kilos de poids de corps). Les blancs d’œufs sont la meilleure source de protéines, viennent ensuite le lait écrémé, le poisson, la viande rouge maigre(le filet de bœuf), le poulet et la dinde. Comme il n’est pas toujours possible de manger de la viande, un shake de protéines en poudre avant et après l’entraînement et entre les repas du matin midi et soir
conviendra parfaitement, mais pas plus de 30 à 40 gramme dans de l’eau, du lait ou du jus car au-delà de 40 grammes l’organisme ne peut assimiler la totalité des protéines et elles seront donc transformées en graisses.

 

Ensuite viennent les hydrates de carbones (sucres) il en existe deux sortes, les simples et les rapides* (sucre, fruits, bonbons) à éviter pour rester mince car ils sont utilisés très rapidement par l’organisme et n’apportent pas l’énergie musculaire sur la durée. Les sucres complexes ou lents (féculents, riz, pomme de terre et céréales) sont utilisés comme « essence du muscle » c’est la raison pour laquelle un manque de sucres complexes vous donne une sensation de fatigue musculaire. C’est pourquoi les repas avant et après l’entraînement doivent contenir des hydrates de carbones. Le repas avant, assure un stockage et le repas après, réapprovisionne le muscle pour éviter ce que l’on appelle en bodybuilding « le catabolisme » (dégradation du muscle). Il existe aussi les hydrates de carbones dites fibreuses (haricots verts, carottes, choux fleurs, etc..) ils sont intéressants pour leur teneur en vitamines, minéraux, oligo éléments et  leurs fibres. Ils sont utiles pour le bon fonctionnement de l’appareil digestif.

 

Les graisses quant à elles sont nécessaires pour la performance sportive.

Les graisses sont essentielles pour la peau et les cheveux et servent de lubrifiant aux tendons

Publicités

novembre 13, 2008 - Posted by | Nutrition | , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :