Bodybuilding Montréal

Le site de référence sur le bodybuilding au Québec

L’éphédrine (un supplément dangereux)

L’éphédrine est un stimulant physique et psychologique qui fait partie des produits dopants interdits. Cette pilule permet à l’athlète qui l’utilise d’avoir plus d’oxygène (de souffle) et donc d’énergie pour les muscles. Elle est prise en capsules et n’est pas en vente au Canada.

Les gens qui consomment des suppléments alimentaires contenant de l’Ephedra/éphédrine afin de perdre du poids ou d’améliorer leur performance athlétique mettent leur santé en jeu, selon un rapport publié dans la revue Journal of the American Medical Association.

 

Les mauvaises nouvelles se sont succédées au sujet de l’Ephedra/éphédrine au cours des trois dernières années, et ce tout récent rapport vient confirmer les troublantes découvertes au sujet de ce supplément alimentaire.

 

Le rapport dont JAMA fait état, en se fondant sur l’analyse des données sur l’innocuité, associe les produits contenant de l’Ephedra/éphédrine à un risque deux à trois fois plus élevé de palpitations cardiaques et de problèmes gastro-intestinaux, psychiatriques et du système nerveux. L’étude dévoile certaines preuves reliant l’Ephedra/éphédrine à un risque accru de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

Pharmacologie

L’éphédrine est une amine sympathicomimétique – c’est-à-dire : son mécanisme d’action principal est lié à son action indirecte sur le système des récepteurs adrénergiques.

Elle potentialise l’action de l’adrénaline.

Usage médical

L’herbe chinoise traditionnelle Ma Huang (Ephedra sinica) contient de l’éphédrine comme principe actif principal et est utilisé comme antiasthmatique et vasoconstricteur. Ceci est également vrai pour de nombreuses herbes à base d’extraits d’espèces d’Ephedra.

Dans la médecine occidentale, elle a servi de décongestionnant nasal, de bronchodilatateur et contre l’asthme, mais sa popularité décroît face à de nouvelles substances plus sélectives et présentant moins d’effets négatifs. Elle est encore utilisée en intraveineuse contre l’hypotension.

L’éphédrine est un analogue à l’adrénaline, elle est donc hypolipémiante. On la trouve encore parfois dans des produits populaires visant à la perte de poids et la prise de masse musculaire, sous la forme d’éphédra.

Usage détourné et récréatif

L’éphédrine est parfois consommée pour améliorer l’efficacité physique ou mentale. De plus, elle augmente l’agressivité et permet de faire reculer le seuil de fatigue.

Cette substance appartient à la classe A des produits dopants (cette dernière est considérée comme un stimulant), et de ce fait son utilisation à des fins non thérapeutiques est interdite dans le cadre d’une activité sportive (on note la présence d’un seuil de 10 microgrammes par millilitre d’urine).

L’effet stimulant amène parfois à des dépendances.

L’utilisation de l’éphédrine peut causer des hémorragies cérébrales, des troubles psychiatriques ou encore des arythmies cardiaques qui peuvent à leur tour, entraîner des infarctus du myocarde.

Législation aux États-Unis

En raison de ses effets indésirables, l’éphédrine en tant que supplément alimentaire a été interdite à la vente aux États-Unis par la FDA. Cette décision a été confirmée par la Cour suprême des États-Unis le 14 mai 2007 dans le cadre de l’affaire Nutraceutical c. Eschenbach, lorsque la Cour a refusé d’examiner l’affaire déjà jugée en appel à l’avantage de la FDA].

Législation au Canada

le 1er février 2002

Le 9 janvier 2002, Santé Canada a émis un avis qui demandait de retirer du marché certains produits contenant de l’éphédra ou de l’éphédrine (www.hc-sc.gc.ca). L’éphédra et l’éphédrine sont des substances interdites par le Comité international olympique et interdites par la Politique canadienne sur le dopage sportif et par le Règlement canadien sur le contrôle du dopage.

L’avis émis par Santé Canada est le résultat d’une évaluation des risques qui a mené à la conclusion que les produits contenant de l’éphédra ou de l’éphédrine constituaient un risque grave pour la santé. Des réactions indésirables telles que des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques, de l’arythmie, des attaques, de la psychose et des décès ont été signalées relativement à la consommation de certains produits contenant de l’éphédra et de l’éphédrine. L’avis de santé émis par Santé Canada en juin dernier recommandait aux Canadiens et aux Canadiennes de ne pas consommer de produits contenant la plante éphédra associée à de la caféine et à d’autres stimulants à des fins d’amaigrissement, de musculation ou d’accroissement de l’énergie. Au moment de l’émission de cet avis, soixante réactions indésirables avaient été signalées au Canada relativement à la consommation d’éphédra ou d’éphédrine. Depuis, on a rapporté un cas où des doses élevées d’éphédrine associée à de la caféine avaient provoqué le décès d’une personne au Canada.

Le nom éphédra se rapporte à plusieurs espèces apparentées d’herbes. L’éphédrine est un dérivé chimique de cette herbe. Le retrait du marché concerne les produits qui n’ont pas été approuvés. Ceci comprend :

  • Les produits à base d’éphédra ou d’éphédrine dont la dose unitaire d’éphédrine dépasse 8 mg ou dont l’étiquette recommande la prise de plus de 8 mg par dose ou de plus de 32 mg par jour et/ou dont l’étiquette laisse entendre qu’on peut prendre le produit pendant plus de sept jours.
  • Toutes les combinaisons de produits contenant de l’éphédra ou de l’éphédrine associée à des stimulants (p. ex., la caféine) ou à d’autres ingrédients susceptibles d’accroître l’activité de l’éphédra ou de l’éphédrine dans l’organisme (la liste de toutes les substances contenant de la caféine figure en annexe de l’avis de Santé Canada).
  • Les produits à base d’éphédra ou d’éphédrine dont l’étiquette indique clairement ou implicitement qu’ils ont un effet coupe-faim, qu’ils favorisent la perte de poids, qu’ils augmentent le métabolisme, la tolérance aux exercices, les effets de la musculation, le niveau d’énergie, l’état d’éveil et qu’ils ont d’autres effets stimulants ou qu’ils sont euphorisants.

Les athlètes qui sont sujets à des contrôles de dopage devraient éviter de prendre ce genre de substances. Le CCES a déjà émis trois avis qui avertissaient les athlètes de ne pas consommer de produits contenant de l’éphédra ou de l’éphédrine (veuillez regarder au avis suivants). Les athlètes devraient éviter de consommer tous les produits contenant des ingrédients tels que la plante Ma Huang, l’éphédra chinoise, l’extrait de Ma Huang, l’éphédra, l’éphédra sinica, l’extrait d’éphédra, l’éphédra en poudre, l’épitonine et l’éphédrine. La présence de l’un de ces ingrédients sur une étiquette indique que le produit contient de l’éphédrine.

Publicités

octobre 25, 2008 - Posted by | Suppléments alimentaires | , , , ,

4 commentaires »

  1. celui qui à écrit cette article je le félicite car c’est vrai bravo

    Commentaire par MICHAUX | novembre 2, 2009 | Réponse

  2. L’ignorance est vraiment meurtrière.
    Merci pour celui qui a découvert ceci, cela ne sauvera surement pas toute l’humanité.
    mais c’est très généreux!

    Commentaire par Catherine Meli | octobre 18, 2010 | Réponse

  3. je suis intéresse pas votre annonce et j’aimerai avoir plus d’information merci

    Commentaire par marc | octobre 18, 2010 | Réponse

  4. je suis intéresse pas votre annonce et j’aimerai bien avoir plus d’information

    Commentaire par marc | octobre 18, 2010 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :